Panier
Mon Panier
Qui Sommes-Nous
Mon Compte
Français
English
 
 
 
   
 
Catalogue Habanos
Recherche
Vous êtes ici : Accueil > Infopratique > Terroirs

Infopratique

Nulle part au monde ne pousse un meilleur tabac que celui élevé à Cuba. Où seules quelques vegas ( fermes) sont jugées aptes à la culture des feuilles qui entrent dans la composition des Habanos

De même qu'un grand vin se définit par son terroir, de même, le caractère d'un Habano est intimement lié au sol où croît le tabac. Seleccíon (sélection) est le mot clé qui ponctue chaque étape de la production des feuilles destinées au Habano, et cette sélection commence avant même les semailles.

On ne cultive le tabac destiné aux Habanos que dans des régions bien précises de Cuba et, à l'intérieures de celle-ci, uniquement dans un petit nombre de fermes qui, chacune, possède son propre style de culture. Cette élite reçoit le titre de Vegas Finas de Primera (plantations fines de première qualité). Une distinction qui consacre les qualités exceptionnelles et de leur et de leur microclimat, ainsi que les soins, uniques, prodigués à leurs plants lors de leur croissance.

Vuelta Abajo

La meilleure terre au monde pour la culture du tabac. Vuelta Abajo est le premier fournisseur de tabacs destinés aux Habanos en outre, elle est la seule région où poussent toutes les classes de feuilles nécessaires à leur élaboration. Précisons que dans cette région moins du quart de ses terres a reçu le titre de Vegas Fines de Primera, statut indispensable pour produire le tabac pour les Habanos

Bien des marques créées à cette époque ont disparu avant ou après la guerre mondiale : Murias, Henry Clay, Farach, La Gloria Cubana, le si fameux Vilar y Vilar objet de toutes les convoitises.

Pinar del Rio : nom de la province occidentale de Cuba où se trouvent les plus importantes plantations de tabac, et aussi celui du chef-lieu de cette province. Au sud de la ville, quelques- unes des meilleures terres à tabac pour le Habano, dont la Vega Vizcaíno, célèbre pour ses capes. Sans oublier:

* San Luis : petite localité, au coeur de la région du tabac cubain, réputée pour la culture de feuilles de cape. On y trouve des plantations de renommée mondiale, telles la Vega El Corojo* et Cuchillas de Barbacoa*, où se trouve l'exploitation de la famille Robaina.

* San Juan y Martinez : autre haut lieu, renommé, lui, pour la qualité de ses feuilles de tripe et de sous-cape. C'est dans ce village que se trouve la célèbre exploitation Hoyo de Monterrey.

Semi Vuelta

L'autre région occidentale de Cuba où se pratique la culture du tabac. Surtout spécialisée dans la culture de feuilles de sous-cape et de tripe, son sol se révèle également propice à la production des graines. Toutefois, la part de ses terres consacrée au Habano reste très faible : à peine un pour cent de la superficie de ses plantations. Le gros de la production de Semi Vuelta est destiné à d'autres fins.

Partido : cette région, située au sud-est de La Havane, regroupe plusieurs zones riches d'un grand passé historique la culture du tabac y a débuté dès le début du xviie siècle. Partido s'est spécialisé dans la production de feuilles de cape.

* La Havane : la capitale de Cuba a donné son nom au plus célèbre produit d'exportation du pays, précisément parce que c'est depuis son port qu'étaient expédiés les Habanos. Elle reste le siège des plus grandes manufactures.

Vuelta Arriba

Région orientale couvrant deux zones productrices bien distinctes

* Remedios : la plus grande et la plus ancienne des régions productrices de tabac de l'île, où sont cultivées les feuilles destinées à deux marques particulières de Habano, José L. Piedra et Guantanamera. Son terroir et son climat possèdent des caractéristiques bien particulières. Les méthodes de culture utilisées ici sont les mêmes que dans les autres régions de Cuba.

Oriente : c'est à Bariay, dans la partie la plus orientale de la région, que Christophe Colomb a débarqué en 1492 et y a découvert le tabac cubain. On l'y cultive toujours, mais ses feuilles ne sont pas destinées aux Habanos.